Untitled-2

 

J’ai réalisé ce petit test pour trouver la meilleur combinaison d’ajout aux poudres pour compacter les fards à paupières.

 

 

 

Les différents critères

Solidité dans le godet : Car c’est bien chouette de compresser son fard mais si lors d’un week-end ou de vacances on ne peut pas le transporter sans qu’il se casse c’est quand même dommage..

Facilité de prélèvement : Au pinceau pour moi vu que je n’utilise que ça

Tenue sur la peau : Car au final la tenue c’est le point le plus important d’un fard. (de mon point de vue hein)

Facilité à travailler le fard : Est-ce qu’il s’applique et s’estompe facilement

 

 

La manière dont j’ai procédé

Pour réaliser ces fards je suis partie sur ma base en poudre libre que vous trouverez ici

J’ai donc mélangé dans un mortier :

40% de base
60% de mica
bleu profond d’AZ (j’ai pris celui-là car j’en ai 2 pots de 10 g et c’est le mica dont je me sers le moins)

 

Je suis partie sur 8g de préparation que j’ai ensuite divisé en part égales,
– 1g de mélange pour chaque test.

 

J’ai ensuite ajouté Caprylis, Beurre de karité, alcool à 70, dry touch…
Pour le test de solidité j’ai volontairement fait tomber à des hauteurs progressives la palette contenant le godet sur ma table en bois

 Untitled-3

Allez c’est parti pour les tests !!

 

1) Caprylis (2 gouttes) + alcool (3 gouttes)
– Poudre un peu trop au prélèvement
– L’application sur la peau et l’estompe sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Mauvaise solidité dans le godet

 

 

 2) Dry Touch (2 gouttes) + alcool (3 gouttes) 
– Se casse au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Aucune solidité dans le godet (lâché à 5cm de hauteur tout s’est explosé..)
3) Beurre de Karité (1 goutte) + Caprylis (2 gouttes) + Alcool (3 gouttes) 
– Un peu poudreux au prélèvement (un peu comme les fards boho)
– L’application et l’estompe sur la peau sont faciles
– Très bonne tenue sur la peau (ne file pas dans les plis de la paupière)
– Très bonne solidité dans le godet
– Couleur plus lumineuse, plus intense

 

 

4) Beurre de Karité (1 goutte)  Dry Touch (2 gouttes) + Alcool (3 gouttes) 
– Un peu trop poudreux au prélèvement (mais ne casse pas comme avec le test N2)
– L’application et l’estompe sur la peau sont faciles
– La tenue sur la peau est correcte
– Bonne solidité dans le godet
– Couleur plus lumineuse, plus intense

 

 

5) Caprylis (3 gouttes)
– Trop poudreux au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Mauvaise solidité dans le godet

 

 

6) Dry Touch (3 gouttes)
– Se casse au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte mais pas suffisante
– Aucune solidité dans le godet

 

 

7) Alcool (3 gouttes)
– Se casse au prélèvement
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte (identique à un fard libre)
– Aucune solidité dans le godet
Au final c’est juste comme un fard libre, tant dans la manière de l’appliquer que pour la tenue sur la peau

 

 

8) Sans ajout (juste pour le trip)
Bon ben forcement si ça donne l’impression de le compresser ça se casse tout seul
– L’application et l’estompe sur la peau sont correctes
– La tenue sur la peau est correcte
C’est juste un fard libre hein 😉
Bon perso j’aime bien les fards libres mais la manière de les travailler est différente d’un fard compact et la tenue est forcément moins bonne vu qu’il n’y a pas de corps gras.

 

Conclusion 

  • Le combo gagnant est donc :
    Test 3) Beurre de Karité (1 goutte) + Caprylis (2 gouttes) + Alcool (3 gouttes)

 

Au final ça revient à :
5% de karité
– 5% de Caprylis

– 12% alcool (on peut en mettre un peu moins ou un peu plus sachant qu’il s’évapore de toute façon, mais il aide bien pour compresser la poudre)

 

Prochainement je ferai un test pour remplacer le Caprylis par du Dicaprylyl carbonate voir ce que ça donne (mais va falloir que j’en commande)
Et même moitié Caprylis moitié Dicaprylyl carbonate histoire de tester tout ça 😉

 


 Voili voilou !
J’espère que ce test vous permettra d’y voir plus clair
et vous aidera pour la fabrication de vos fards compressés !

 

En attendant j’ai trouvé ça super intéressant à faire !!
Même si quand j’ai nettoyé ma table après,
j’me suis demandé si je n’avais pas assassiné un schtroumf au passage.. ^^

Une réponse à Crash Test – Les fards à paupières compactés

Laisser un commentaire

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.